Mon hôtel à Münster était presque à côté de la Promenade, une autoroute à vélo dans une bande verte qui traverse la ville et où convergent pratiquement toutes les pistes cyclables dont la R1 que je voulais prendre. Ça bien commencé au début mais j’ai rapidement perdus cette route tout en dirigeant dans la bonne direction. J’ai regagné et perdus la R1 à quelques reprises sans problèmes car j’étais toujours sur une piste cyclable. Vers midi et demie, j’arrive dans un village du nom de Rosenthal où je sens l’odeur d’une pâtisserie. J’arrive à la fermeture mais une gentille dame m’a servis quand même et fait un sandwich avec un bon expresso. Ça été suffisamment pour me permette de continuer mon parcours et dépasser mon objectif original. En effet je croyais arrêté à Stadtlohn après environ 80 km et j’ai continué jusqu’à Vreden à 90 km, juste à la frontière des Pays-Bas. Pour tout vous dire, je commence à avoit hâte de retourner au bercail…

Commentaires sur ;Münster à Vreden

  1. Le mal du pays se corrige par le retour au pays, mais inévitablement on se retrouve à avoir de nouveau envi de voir du pays et donc de bouger : l’humain aime quand les choses changent ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 2 =