Jour 14; Caibarién; jour de repos

Avec l’aide du bras droit d’Antonio, j’ai trouvé un coiffeur, Ivan, qui a une chaise dans le centre de la maison qu’il semble partager avec sa mère avec tous les instruments nécessaires pour couper les cheveux et les barbes. J’ai perdu tous mes cheveux blonds et maintenant l’air plus sérieux; comme un vendeur d’assurance? Presque une heure de travail incluant ma ‘barbe’ pour 500 pesos, donc l’équivalent d’environ 2 dollars canayen!

La plage de Caibarién, située à un peu plus de 3 kilomètres du centre du village, semble avoir été un endroit de luxe il y a une trentaine d’années. Maintenant, il ne reste qu’une petite auberge où j’ai eu le plaisir de prendre un bon repas de filets de poisson avec un extraordinaire jus de mangue pure et rafraîchissant! L’hôtel en question, le Hostal J & T (ou José and Toto) est bien installé avec une superbe vue sur la mer et une petite piscine pour ceux qui aime mieux l’alcool que l’eau. Le propriétaire détient également le Hostal Sun Rise dans Caibarién et a tenté de me louer une chambre. Je lui au expliqué que mon seul soucis était de trouver moyen d’empaqueter mon vélo et il m’a gentiment donné deux boîtes de carton qu’on a ficelé à l’arrière de mon vélo.

J’ai ensuite fait une longue marche, déguster un bon verre de jus d’ananas et manger un spaghetti au jambon avec fromage Gouda. A ma grande surprise l’électricité est revenue vers 19h00 ce qui m’a permis de partir la climatisation et passer une nuit à la fraîcheur. Je vais probablement espacer mes articles à partir de maintenant faute d’avoir quelques d’intérêt à partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × five =