Jour 7; De Nuevo Arenal à Cañas

Encore une petite journée mais tout de même difficile à cause des côtes et la chaleur intense après-midi. Quelques vilaines côtés au début, un petit détour après 18 kilomètres car le raccourci était identifié comme l’entrée d’une communauté clôturée (Lake condos) ou la pente me semblait exagérément sévère pour éloigner les intrus. De fait, elle commençait mal en béton et devenait pire par la suite en devenant un mélange de terre et de roches! Environ 150 mètres sur moins d’un kilomètre, je me suis résigné mettre le pied à terre à plusieurs reprises et même à pousser mon vélo pendant environ le quart du segment. Par après, le chemin suivait une crête avec des points de vue formidable des deux côtés parmi les éoliennes et un vent écorner les bœufs ! Puis, une descente vertigineuse ou j’ai frôlé les 80 km/heures et la mort! Mes gros pneus me mettent trop en confiance. J’ai terminé avec une autre bonne côte beaucoup plus petites et faisable sous un soleil brûlant suivie d’une dernière descente vers le village.

J’ai trouvé un petit restaurant avec de la bonne bouffe rapide et une charmante caissière qui m’a donné un cours d’histoire de la région. Après la grande éruption de 1968, le gouvernement a déplacé les habitants d’Arenal et construit un barrage qui avait deux objectifs; permettre la production d’hydro électricité et irriguer toute la région de Cañas ce qui a été un succès mais n’a pas nécessairement fait que des heureux. Plusieurs sites hôteliers occupent des terrains avec leurs propres sources thermales et en font profiter des riches touristes du monde entier tandis que le peuple doit se stationner sur le bord du chemin et passer à travers une clôture brisée pour se faire des places dans un petit ruisseau. Pour finir, voici le lien de Strava pour voir mon trajet et les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

16 − 9 =