Jour 6; De La Fortuna à Nuevo Arenal

Des fois une bonne aubaine fini par être une mauvaise affaire! J’y reviendrai un peu plus tard sur ce sujet. La journée s’annonçait nuageuse avec 20 à 30 pour cent de probabilité d’averses et des orages. J’ai eu un peu de pluie en chemin et vers 11h15 j’ai fait une pause au restaurant Le Bistrot de l’hôtel Le Manoir (ça s’invente pas un nom de restaurant comme ça au Costa Rica.. ) ce qui m’a évité le plus gros des averses. Quelques bonnes côtes très à pic au début et vers la fin, sinon plusieurs valons qui ont totalisé 950 mètres d’ascension. Je suis donc arrivé un peu après 14h00 pour trouver une devanture de commerce fermée. Après avoir vu un véhicule entré par un chemin sur le côté et constaté qu’il y avait une pancarte avisant que les chambres en location étaient plus loin, j’ai monté la cote et trouver une maison avec quelques personnes qui m’ont fait comprendre que les chambres étaient plus haut et qu’une dame me prendrais en charge. Finalement, la chambre est correcte mais il n’y a plus de restaurant depuis le début de la pandémie et le wifi est pratiquement inexistant (j’ai fait le plus gros de ce blogue dans un restaurant au village).

La gérante est venu me ce matin pour savoir à quelle heure je voulais avoir mon petit déjeuner qui a été excellent. Et pour le wifi, elle fait de son mieux depuis que des voyous ont enlevé les fils de téléphone qui était apparemment aussi utilisé pour l’Internet pour vendre le cuivre… Au final, ça m’a forcé à faire un autre tour de vélo pour faire la découverte de Maya’s Place, un petit restaurant avec de la bonne bouffe santé sans prétention et fort agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

9 + eleven =