Sines à Setúbal 27 novembre 2022

C’est avec un peu de stress et beaucoup de chance que j’ai trouvé un endroit pour déjeuner. C’est sûre que j’allais pas mourir de faim mais avoir fait pour moi est inconcevable! Google maps me suggérait un restaurant qui devait être ouvert 24hr sur 24. De fait, il s’agissait d’un bar qui était en train de fermer à 8 heures du matin ! Je me suis promené en direction de la Pasteleria Dom Vasco qui avait fait mon bonheur hier mais il était fermé. Par chance, un petit café/snack bar situé juste à côté était ouvert et la dame au service m’a gentiment proposé un sandwich jambon fromage que je me suis empressé d’avaler avec grand plaisir. Il me reste une tranche de pain avec fromage de chèvre et du pesto de ma pizzeria hier soir mais je voulais garder cette option comme plan B. C’est arrivé à Melides que j’ai décidé de manger ma petite bruchetta. Ce ne fut pas suffisant pour combler mon besoin d’énergie et un petit restaurant que j’ai aperçu en montant la côte pour entrer dans le village avait attiré comme un ours est attiré au miel. J’ai donc fait demie tour pour rejoindre le café-restaurante Melidense. L’établissement est un trésor d’objets artistiques de tout genre (voir les photos plus bas) et la cuisine est à la fois simple et gastronomique. J’y ai dégusté des morceaux d’agneau cuit en ragoût avec pommes de terres et quelques herbes. Le verre de rouge maison a bien accompagné le plat et la finale avec un petit morceau de gâteau à l’orange servi avec une quartier du même fruit et un double expresso allongé ont complété le repas avec brio. J’ai été tenté de prendre une chambre à Melides mais le Be My Guest – Melides accepte ses client seulement à partir de 18h00. J’ai donc pris mon courage à deux pieds et continué mon chemin.

Au final c’est un peu plus de 74 kilomètres que j’ai parcouru dans la fraîcheur au soleil jusqu’à 14h00 puis graduellement sous les nuages. Le dernier tiers du chemin passe par la péninsule de Troia, une presqu’île entre l’estuaire du fleuve Sado et l’océan Atlantique ou on retrouve une très grande diversité de faune. Rendu sur le traversier de Troia à Setúbal j’étais frigorifié et j’ai du remettre mon manteau. Au quai en attendant, j’ai réservé une chambre pour une nuit au Luna Esperança Centro Hotel situé dans le centre historique de Setúbal. Mon dîner au restaurant Sem Horas fut un vrai régal; un verre de moscatel de Setúbal avec un fromage Azeitão (un fromage mou goûteux) servi avec des toasts et une petite confiture de poire ont servi d’entrée et le plat de résistance fut un magret de canard servie avec une sauce d’orange et moscatel et un petit couscous de légumes aux arachides accompagné d’un verre de rouge. Et maintenant comme d’habitude le lien Strava pour voir mon itinéraire et mes photos.

2 thoughts on “Sines à Setúbal 27 novembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nineteen + 6 =