2023-11-29 Sintra et ses châteaux

Le soir, du 28 novembre, j’ai suivi la recommandation de mon hôte du Chalet d’Àvila de prendre mon souper chez O Rei da Pescada. J’ai mangé un Bacalhau grillé servi avec des fèves à l’huile d’olive et ail et des pommes de terre bouillies. Une soupe de choux en entrée avec du pain et des olives, le tout accompagné d’une demie bouteille de vin rouge de la région d’Alentejano. Ce n’était pas une expérience gastronomique exceptionnelle, mais côté rapport qualité/prix, impossible à battre ! Le serveur m’a recommandé la demie assiette, ce qui a été amplement suffisant. J’aime bien quand on ne tente pas de me gaver comme une oie.

Le mercredi 29 novembre, j’ai décidé de jouer au touriste. J’ai acheté un billet aller-retour vers Sintra pour deux euros. J’ai manqué le train de 10h27 car le vendeur m’avait dit de le prendre à la plateforme 4 alors que le train s’est présenté à la 2. Je n’ai pas eu le temps de traverser, mais après avoir vérifié la plateforme du prochain train de 10h47, je me suis pointé à la bonne plateforme.

Arrivé á Sintra, j’ai enfourché mon vélo et suivi les chemins qui semblaient convenir aux touristes. Avant de passer aux choses sérieuses, j’ai pris un repas au restaurant Tulhas où j’ai consommé une soupe aux légumes avec un riz au canard accompagné d’un verre de vin rouge. Ensuite, j’ai commencé à grimper un petit chemin que plusieurs tap tap, taxis et autobus empruntaient. Impossible de se tromper, j’étais sur le bon chemin.

Sans trop le vouloir, je me dirigeais vers le vieux château maure qui me paraissait beaucoup trop haut. Mine de rien, je faisais mon petit bonhomme de chemin, heureux d’avoir un troisième plateau. Après avoir commencé à suer, je me suis décidé à mettre ma ceinture de détection de rythme cardiaque et démarrer mon appareil Garmin (tant mieux, on ne pourra pas voir à quel point je montais lentement). Rendu au stationnement, j’ai acheté un billet pour visiter le château en question, pas du tout sûr que j’irais plus loin pour visiter l’autre château (le Pena). De fait, après avoir grimpé à pied dans les murailles pour voir les magnifiques points de vue, j’ai commencé à avoir mal aux jambes ce qui m’a poussé à revenir vers 15h30 me disant que ça me donnerait une excuse pour revenir l’année prochaine à Sintra pour voir le spectaculaire palais de Pena.

Retour au même restaurant que la veille (Ó Rei da Pescada) ou j’ai pris le Porco Secreto dont la recette n’avais rien de secret, car il s’agissait de porc à son plus simple avec un fort goût de bacon. Réveil très tôt le 30 pour rejoindre l’enfer du passage à la sécurité et aux douanes où il y a presque eu une émeute tellement les gens étaient exaspérés de peur de manquer leurs vols. Heureusement, l’embarquement du TS681 s’est fait et complété avec une demi-heure d’avance, mais le ravitaillement de l’avion a été plutôt long a complété et puis la tour de contrôle a pris beaucoup de temps avant d’accorder la permission de sortir et décoller. Mais le plus heureux, c’est qu’on m’a surclassé en classe Club ! Quelle belle fin de vacances.

Voici pour finir mes photos de la journée avec la moitié de mon trajet sur Strava.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four × 2 =