15 mai 2019

Il y tellement de différentes déclinaisons du nom de cette île fabuleuse qu’on en vient à oublier laquelle est française, anglaise ou grecque! Que dire de ce site qui n’a pas déjà été dit; c’est un brin trop touristique à mon goût mais ce n’est pas pour rien que les touristes sont au rendez-vous. Il y a des vestiges archéologiques, des murailles, des plages, de la bonne bouffe, incluant des bières locales, bref il ne manque rien.

Ce matin, j’ai renouvelé ma réservation au chic Hôtel Oscar (une petite entreprise familiale de Igoumenitsa) et j’ai traversé la rue pour prendre une navette pour Corfou, un voyage d’un peu plus d’une heure et demie. Après avoir déambulé sans plan dans la vieille ville je me suis donné un coup de pied ou l’on sait et j’ai décidé de pédaler jusqu’à Lefkimmi, l’autre port qui offre des navettes retournant à Igoumenitsa. Problème c’est que j’ai trop bretté et j’ai manqué le bateau de 16h00 par 5 minutes, en plus de faire un détour de 10km… La prochaine navette est à 19h00 ce qui me donne tout le temps qu’il faut pour rédiger cette histoire.

Voici la carte du trajet de Corfou à Lefkimmi.

Le seul hic c’est que j’ai trop de photos. J’essaie quand même de partager ce que je peux.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × one =